Recherche

Recherche en santé autochtone au Manitoba

La recherche en santé autochtone se déroule à plusieurs niveaux et fait appel à des chercheurs de nombreux domaines universitaires. Cependant, une bonne partie de la recherche en cours est menée par un noyau de chercheurs affiliés au département des sciences de santé communautaire de la Faculté de médecine de l'Université du Manitoba, soit par l'entremise de la Section of First Nations, Metis and Inuit Health du Manitoba First Nations Centre for Aboriginal Health Research (MFN CAHR), ou au Centre manitobain des politiques en matière de santé. La Section of First Nations, Metis and Inuit Health fait partie du département des sciences de santé communautaire et englobe le MFN-CAHR, l'Unité médicale du Nord et le Centre de formation à la santé autochtone. Tous les projets de recherche sont réalisés en collaboration avec des communautés autochtones du Manitoba.

Qu'est-ce que le MFN-CAHR?

Établi au campus Bannatyne de l'Université du Manitoba, le MFNCAHR sert de base opérationnelle à de nombreux chercheurs. Entre autres choses, le centre entreprend, mène et soutient des recherches dans les domaines suivants :

  • santé publique et santé des populations
  • services de santé
  • milieu clinique
  • secteurs biomédical et génétique
  • systèmes d'information sur la santé

Les thèmes de recherche transsectorielle sont notamment le sexe, les parcours de vie, l'éthique de la recherche et du secteur biomédical, le domaine communautaire.

Qu'est-ce que l'Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA)?

L'ERRSA a été créé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le but de financer la recherche en santé autochtone dans un groupe restreint de centres canadiens. À Winnipeg, la Dre Catherine Cook est la chercheuse principale du projet subventionné par l'ERRSA. L'équipe de l'ERRSA compte 16 membres, tous actifs dans le domaine de la recherche en santé autochtone au Manitoba. Dans cette province, la subvention de l'ERRSA sert essentiellement à soutenir le renforcement des capacités de recherche, et ce, de trois façons :

  1. financement de la recherche fondamentale sur les questions touchant à la santé des Autochtones;
  2. soutien aux efforts visant à améliorer la communication et la collaboration entre les chercheurs et les communautés autochtones;
  3. aide aux étudiants autochtones à la maîtrise ou au doctorat pour l'acquisition des connaissances et de l'expérience dont ils ont besoin pour se spécialiser dans leur domaine de recherche.

La subvention de l'ERRSA met à profit les efforts de « renforcement des capacités » antérieurs financés par les IRSC durant plus d'une décennie. L'an dernier, l'ERRSA a approuvé pour le Manitoba des subventions de recherche totalisant 450 000 $.

Projets de recherche en santé autochtone

Nous vous présentons ci-dessous quelques-uns des projets de recherche en santé autochtone en cours au Manitoba qui bénéficient d'une subvention ERRSA ou du soutien des membres de l'équipe de l'ERRSA.

The development of an International Indigenous Academic Health Network, Catherine Cook, Marcia Anderson DeCoteau, Barry Lavallee, Karen Harlos

Le concept de réseaux universitaires comme outils de promotion de la création et du partage de connaissances dans le domaine de la santé autochtone est apparu au cours de la dernière décennie, et ce, même si les publications ne font pas clairement état de l'efficacité de tels réseaux.

S'inspirant du travail d'autres chercheurs qui ont tenté d'établir des projets de collaboration d'envergure internationale dans les domaines de la recherche, de l'élaboration de programmes d'études et de programmes d'études supérieures, un sous-groupe de l'équipe de l'ERRSA basé à la Faculté de médecine de l'Université du Manitoba mène un projet qui vise l'établissement d'un réseau universitaire international consacré à la santé autochtone qui encouragera la création et la mobilisation des connaissances dans les trois domaines de l'enseignement médical, de la recherche en santé et de la prestation de services de santé. En partenariat avec des représentants des Facultés de médecine de deux autres pays (Nouvelle-Zélande et Australie) et de deux États (Hawaii et Nouveau- Mexique), le réseau facilitera les échanges universitaires qui visent à influer sur les changements dans ces domaines. L'incidence de la participation à ce réseau consacré à l'avancement des priorités en matière de santé autochtone liées à l'enseignement médical, à la recherche en santé et à la prestation de services de santé sera évaluée dans les Facultés concernées selon une approche fondée sur la recherche interventionnelle.

Infant and Maternal Health and Related Health Care, Education, and Social Service Utilization in the Manitoba Métis population (Phase 1). The International Indigenous Infant Mortality Collaboration - Sharing and Comparing Indigenous Population Health Data (Phase 2), Sheila Carter et Judith Bartlett (chercheuses principales)

Il est prouvé que le niveau de santé de la population métisse du Manitoba est inférieur à celui de la population du reste de la province, le taux de la plupart des maladies chroniques étant plus élevé chez les Métis que chez tous les autres Manitobains. S'il est vrai que le taux de mortalité infantile semble statistiquement similaire pour les deux groupes, le taux observé au Manitoba n'en demeure pas moins nettement supérieur à celui observé pour l'ensemble du Canada, ce qui porte à croire qu'il serait plus élevé chez les Métis du Manitoba que chez les autres Canadiens.

Cette étude fournira le premier examen en profondeur de la mortalité infantile et des sujets concernés dans la population métisse du Manitoba. Aussi, pour la première fois, l'International Indigenous Infant Mortality Collaboration (IIIMC) fournira les moyens de procéder en toute transparence à des comparaisons internationales de données « entre communautés », et ce, à partir de données complètes et exactes décrivant la mortalité infantile par cause pour des communautés autochtones et aborigènes d'Australie, du Manitoba, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis. Les analyses réalisées par chacune des communautés concernées seront compilées dans un rapport unique afin d'expliquer pourquoi des groupes autochtones et aborigènes génétiquement diversifiés et géographiquement épars présentent des résultats similaires en ce qui a trait à la santé des nourrissons et à la santé maternelle.

Sniffing Around the Issue: A Preliminary Investigation into the Relationship Between Solvent Use and HIV Risk, Margaret Ormand et Keith Fowke (co-chercheurs principaux)

Il y a un manque d'information sur les effets biologiques et les répercussions sociales de l'inhalation de vapeurs de solvants au regard des risques d'infection au VIH et de la progression de ce type d'infection. Les personnes qui se livrent à une telle pratique font partie des populations les plus vulnérables, et, malgré tout, il existe peu d'information sur les pratiques et les facteurs de risque, information qui pourrait servir de base à des programmes de prévention ciblés. Les renseignements non scientifiques semblent indiquer qu'une fois l'infection au VIH contractée, la maladie évolue très rapidement chez les personnes qui inhalent des vapeurs de solvants.

Les effets de ces solvants puissants sur les membranes muqueuses et le système immunitaire sont très peu connus. Cette proposition de projet réunit une équipe multidisciplinaire composée de chercheurs et d'organismes communautaires et vise :

  • à mener des consultations auprès des utilisateurs de solvants pour définir leurs priorités;
  • à consolider les partenariats avec les organismes communautaires;
  • à effectuer le transfert des connaissances sur l'inhalation de vapeurs de solvants vers les milieux profanes et scientifiques;
  • à préparer une subvention de recherche multidisciplinaire axée sur l'étude des effets biologiques de l'inhalation de vapeurs de solvants.

Leaving for the City: An exploration of Cultural Social, Health and Economic Dimensions of Manitoba First Nations Relocating to Urban Centres to Access Medical Care, Josée G. Lavoie

L'accès aux services de santé dans les communautés des Premières nations du Manitoba se limite à un groupe de services restreint. De telles lacunes en matière de services obligent souvent les résidents à déménager vers la grande ville pour y obtenir les soins dont ils ont besoin. Seules quelques études ont traité des répercussions des politiques et d'un système de prestation de soins de santé qui encouragent les déménagements pour raisons médicales. Cette étude vise à recueillir de l'information sur les répercussions culturelles, sociales, économiques et sur la santé que subissent les membres et les familles des Premières nations du Manitoba qui se trouvent dans l'obligation de déménager pour une longue période afin de bénéficier de services médicaux. L'auteure analyse notamment les mesures de soutien et les services mis en oeuvre pour répondre du mieux possible aux besoins des personnes concernées durant leur période de déplacement. Elle examine quelles seraient les meilleures mesures à prendre pour réduire au minimum la nécessité de tels déplacements au Manitoba.

Le Courant

Le Courant

Le Courant est publié six fois l'an par le région sanitaire de Winnipeg, en collaboration avec le Winnipeg Free Press. Le magazine est disponible dans les kiosques à journaux, les hôpitaux et les cliniques de la région de Winnipeg, et chez McNally Robinson Books.

Signet Courriel Imprimer Share this on Facebook Partager Share this on Twitter Tweet RSS Feeds RSS
Make text smaller Make text bigger
Recherche


Communiquer avec nous
Avez-vous des commentaires ou des préoccupations?

Nous voulons vous entendre!

Trouver des services
À la recherche de services de santé à Winnipeg?

Communiquez avec Health Links-Info Santé au 788-8200

Cherchez le répertoire des services de santé
Le Courant
Le magazine sur la sante et le mieux etre de Winnipeg.

Suite
E-Bulletin
La Région sanitaire de Winnipeg est heureuse de lancer son nouveau bulletin électronique, Connexions santé Winnipeg.

Suite
Carrières
La Région sanitaire de Winnipeg a la réputation d’être un endroit où il fait bon travailler.

Suite
WRHA Logo Aide | Plan du site | Stipulation d'exonération | Contactez-nous | English