Science et recherche

Mettre en banque

La ressource est devenue indispensable pour les chercheurs du Manitoba et de l'étranger.

Située au 6e étage de l'édifice d'Action Cancer Manitoba, la Banque de tumeurs mammaires du Manitoba contient plus de 5 000 échantillons de tissus mammaires, ce qui en fait l'une des plus importantes collections au pays.

Ce n'est pas peu dire. Il y a quelques années, il n'était pas difficile d'obtenir des tissus pour la recherche, car la plupart des tumeurs étaient de grande taille.

Il en va autrement aujourd'hui. Grâce au dépistage précoce et à une plus grande sensibilisation, les tumeurs sont de plus en plus petites. Après l'utilisation de la tumeur pour le diagnostic et le traitement, il ne reste souvent plus rien pour la recherche.

Voilà pourquoi les échantillons de tissus conservés à la banque, certains datant de 1988, sont traités avec autant de soin et de respect que s'il s'agissait de précieux joyaux.

La plupart des échantillons proviennent de tissus cancéreux congelés pour des épreuves biochimiques (examens) qui servaient à mesurer les récepteurs des oestrogènes et qui ne se sont plus utilisés pour le traitement des patientes.

Heureusement, les épreuves d'aujourd'hui sur les récepteurs des oestrogènes ne nécessitent que de très minces coupes des tumeurs.

Les tissus utilisés pour la recherche sont coupés en deux et une partie est incluse dans de petits blocs de paraffine qui sont classés, numérotés et rangés dans des classeurs. L'autre partie reste congelée et est classée, numérotée et rangée dans d'énormes réfrigérateurs de haute technologie réglés à -70 oC (voir la photo ci-dessus). De nombreux systèmes d'alarme sont en fonction : ouvrez une des portes du réfrigérateur et, 30 secondes plus tard, une alarme retentit. En cas de panne de courant, de l'azote liquide est disponible sur le champ, ainsi que des génératrices spéciales.

La Dre Leigh Murphy, directrice du Groupe de recherche sur le cancer du sein du Manitoba et directrice de la Banque de tumeurs mammaires du Manitoba dit que les échantillons de tissus jouent un rôle clé dans la recherche sur la maladie. Par conséquent, les ressources de la banque sont utilisées aussi efficacement que possible pour prolonger leur disponibilité. Une tumeur peut être divisée et utilisée dans plusieurs études de recherche. En outre, de petits échantillons de nombreuses tumeurs mammaires différentes peuvent être placés dans un bloc de paraffine pour créer ce qu'on appelle un microréseau de tissus. Ainsi, des centaines d'échantillons peuvent être passés au crible en même temps et serviront à plusieurs chercheurs dans différents projets de recherche. On peut ainsi faire une utilisation économique des précieux échantillons de tumeurs mammaires et des ressources pour la recherche.

Fondée en 1993 par le Dr Peter Watson, un pathologiste de l'Université du Manitoba, et l'Institut national du cancer du Canada grâce à des fonds versés par la Société canadienne du cancer, la banque est maintenant financée par la Fondation d'Action Cancer Manitoba, l'Université du Manitoba et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Au fil des ans, le rôle joué par la banque à titre de fournisseur de tissus pour la recherche a gagné en importance. La banque a fourni plus de 130 000 coupes de tumeurs mammaires pour soutenir plus de 100 études de recherche. La plupart des échantillons ont été remis à des chercheurs au Manitoba et au Canada et 25 % ont été utilisés par des chercheurs à l'échelle internationale, dans des pays aussi éloignés que la Chine et l'Allemagne.

La Banque de tumeurs mammaires du Manitoba est l'une des plus anciennes et des plus grandes banques de tumeurs autonomes au Canada pour le cancer du sein. Toutefois, elle a connu des changements au cours des dernières années. En 2006, sous la direction des Drs Watson et Murphy et avec le financement des IRSC, la Banque de tumeurs a fusionné avec la Banque de cellules leucémiques, aussi située à Action Cancer Manitoba, et a commencé à recueillir des tissus tumoraux provenant d'autres parties du corps, y compris la tête, le cou, les poumons et la prostate. La Banque de tumeurs est aussi un membre fondateur du Réseau canadien de banques de tumeurs financé par les IRSC. Il s'agit d'un réseau de banques de tumeurs des principaux cancers qui regroupent des chercheurs du Canada et de l'étranger.

Le Courant

Le Courant

Le Courant est publié six fois l'an par le région sanitaire de Winnipeg, en collaboration avec le Winnipeg Free Press. Le magazine est disponible dans les kiosques à journaux, les hôpitaux et les cliniques de la région de Winnipeg, et chez McNally Robinson Books.

Signet Courriel Imprimer Share this on Facebook Partager Share this on Twitter Tweet RSS Feeds RSS
Make text smaller Make text bigger
Recherche


Communiquer avec nous
Avez-vous des commentaires ou des préoccupations?

Nous voulons vous entendre!

Trouver des services
À la recherche de services de santé à Winnipeg?

Communiquez avec Health Links-Info Santé au 788-8200

Cherchez le répertoire des services de santé
Le Courant
Le magazine sur la sante et le mieux etre de Winnipeg.

Suite
E-Bulletin
La Région sanitaire de Winnipeg est heureuse de lancer son nouveau bulletin électronique, Connexions santé Winnipeg.

Suite
Carrières
La Région sanitaire de Winnipeg a la réputation d’être un endroit où il fait bon travailler.

Suite
WRHA Logo Aide | Plan du site | Stipulation d'exonération | Contactez-nous | English