Nouvelles

Prévoir ses besoins en matière de soins de santé

Une lettre de la Région sanitaire de Winnipeg

PAR ARLENE WILGOSH
Région sanitaire de Winnipeg
Le Courant, mars / avril 2011


Arlene Wilgosh

Mon père aimait tout prévoir à l'avance.

Des semaines avant de prendre la route, il savait déjà dans quels hôtels nous allions nous arrêter chaque nuit sur notre chemin. Il était impératif pour mon père de tout planifier au quart de tour. Ce désir de tout prévoir s'est même répercuté sur ses dernières volontés.

Je me souviens du jour où il m'a invitée à la maison pour partager ses réflexions sur le sujet avec ma mère et moi. Bien qu'il fût âgé de plus de 80 ans, il était encore en bonne santé. Cette convocation était donc plutôt surprenante. Toutefois, il fallait prendre le taureau par les cornes. Pour mon père, c'était un peu comme s'il s'agissait de planifier un autre voyage. Il avait réfléchi à tous les détails, comme il l'aurait fait pour n'importe quelle autre question.

Il a commencé par nous dire qu'il avait beaucoup réfléchi à la question. Il avait même mis par écrit ses dernières volontés. Mon père l'ignorait, mais par ce geste il avait préparé ce que nous appelons des « directives en matière de soins de santé », un document juridique qui précise le genre de soins que son auteur souhaite recevoir en cas d'incapacité.

Les directives en matière de soins de santé de mon père n'étaient pas compliquées; il ne se perdait pas dans les détails. Elles étaient toutefois exhaustives. Il avait précisé le genre de soins médicaux qu'il souhaitait ou ne voulait pas obtenir en cas de maladie grave, ainsi que ses volontés en cas de décès. Mon père avait pensé à tout, jusqu'à son dernier hymne funéraire.

Je n'oublierai jamais à quel point il a été difficile d'écouter mon père parler de sa mort. Même aujourd'hui, après plus de trois ans, je deviens émotive lorsque j'y pense. Cependant, peu importe la douleur associée à cette conversation avec mon père, son plan a beaucoup facilité les choses pour ma mère, mon frère et moi-même lorsqu'il est décédé subitement quelques mois plus tard. Nous savions quelles étaient ses volontés et comment il souhaitait que les choses se déroulent.

Alors qu'il possédait encore ses capacités physiques et mentales, il avait pris le temps de réfléchir à ce qui comptait le plus pour lui et avait pris un grand nombre de décisions pour nous éviter d'avoir à le faire à sa place.

À mon tour, j'ai ensuite décidé de prévoir les soins que je voulais recevoir en préparant mes directives en matière de soins de santé; en partie pour avoir mon mot à dire quant aux traitements médicaux futurs si je devais être incapable d'exprimer mon opinion et en partie pour mon mari et ma fille, afin de leur éviter de porter ce fardeau.

Il pourrait être bon pour vous de penser à faire de même. Que vous arriviez au crépuscule de votre vie avec une maladie chronique ou que vous soyez jeune et en santé, vous pouvez faire connaître vos désirs en planifiant vos volontés et en les transmettant à vos proches et à votre fournisseur de soins de santé.

Personne ne peut prédire ce que l'avenir lui réserve. On peut en avoir la preuve tous les jours dans les services hospitaliers d'urgence. Un AVC peut subitement laisser une personne muette. Un accident de la route peut rendre un enfant dépendant d'un appareil qui maintiendra ses fonctions vitales.

Parfois, la capacité de prendre des décisions en matière de soins de santé se détériore graduellement avec le temps. Une jeune mère peut se voir perdre son combat contre le cancer ou un homme âgé peut sombrer dans la démence un peu plus chaque jour.

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles les gens peuvent se retrouver incapables de prendre des décisions concernant un traitement médical. Lorsqu'une telle situation survient, quelqu'un d'autre aura à prendre des décisions en son nom.

Vous pouvez éviter une telle situation problématique en planifiant vos soins et en préparant des directives en matière de soins de santé. Vous pourrez ainsi orienter les choix qui seront faits concernant vos soins. Prenez le temps de réfléchir à l'endroit où vous voulez être traité, aux types de soins que vous voulez recevoir et de quelle façon votre qualité de vie influera sur ces décisions. Les directives en matière de soins de santé vous permettent de désigner un mandataire, comme un membre de votre famille ou un proche, qui participera au processus de prise de décisions une fois que vous en serez incapable.

Les professionnels de la santé veulent fournir les meilleurs soins. Pour ce faire, ils doivent connaître vos objectifs, vos désirs et ce qui compte le plus pour vous en matière de soins. Lorsque ces renseignements sont connus, tout le monde, vous, les membres de votre famille, vos proches et les professionnels de la santé, peut travailler ensemble.

Les avantages d'un tel plan sont évidents. Les personnes qui ont préparé des directives en matière de soins de santé seront moins inquiètes en sachant que leurs volontés seront respectées lorsqu'elles ne seront plus en mesure de prendre elles-mêmes des décisions. Les membres de la famille peuvent se sentir soulagés de ne pas avoir à prendre certaines décisions difficiles ou se sentir mieux outillés, car ils savent qu'ils respectent les désirs de leur proche. Les conflits peuvent être amoindris entre les personnes qui doivent prendre des décisions, car les questions relatives aux traitements ont déjà été réglées.

Vous pourrez en apprendre plus sur le processus de planification des soins et de préparation de directives en matière de soins de santé dans le présent numéro du Courant. L'article de la page 26 présente un entretien avec des spécialistes de la Région sanitaire de Winnipeg qui abordent la question.

Cet article s'inscrit dans une vaste initiative visant à encourager les gens à penser à la planification des soins de santé. Dans le cadre de ces efforts, nous prévoyons publier ce printemps un cahier et d'autres ressources. Ces outils sont conçus pour vous orienter dans le processus de planification des soins de santé et aborderont les questions importantes à prendre en considération au moment de prendre des décisions à propos de vos besoins futurs en matière de soins de santé. En attendant, vous pouvez trouver d'autres renseignements sur le sujet dans notre site Web à l'adresse www.wrha.mb.ca.

Il n'est pas facile d'envisager sa propre mort, mais si nous ne prenons pas le temps de réfléchir au genre de traitements que nous voulons recevoir en cas d'incapacité à nous exprimer, ces décisions devront quand même être prises et elles le seront par quelqu'un d'autre que vous.

Le Courant

Le Courant est publié six fois l'an par le région sanitaire de Winnipeg, en collaboration avec le Winnipeg Free Press. Le magazine est disponible dans les kiosques à journaux, les hôpitaux et les cliniques de la région de Winnipeg, et chez McNally Robinson Books.

Signet Courriel Imprimer Share this on Facebook Partager Share this on Twitter Tweet RSS Feeds RSS
Make text smaller Make text bigger
Trouver des services
À la recherche de services de santé à Winnipeg?

Communiquez avec Health Links-Info Santé au 788-8200

Cherchez le 211 Manitoba

Vous vous demandez où aller si vous êtes malade ou blessé? Trouvez les soins voulus

Trouver un médecin

Application mobile
Utilisez votre téléphone pour trouver des services de santé à Winnipeg

Suite
Le Courant
Le magazine sur la santé et le mieux-être de Winnipeg.

Suite
Communiquer avec nous
Avez-vous des commentaires ou des préoccupations?

Nous voulons vous entendre!


Carrières
La Région sanitaire de Winnipeg a la réputation d’être un endroit où il fait bon travailler.

Suite
WRHA Logo Aide | Stipulation d'exonération | Contactez-nous | English