Votre santé

Bye bye tristesse

Conseils pour éviter le « blues de l'hiver » et la dépression saisonnière

Bye bye tristesse
Pour en savoir plus

Stratégies pour prévenir et diminuer la dépression saisonnière

PAR LAURIE MCPHERSON
Région sanitaire de Winnipeg
Le Courant, novembre / décembre 2010

Winnipeg est réputée pour être l'une des villes les plus ensoleillées au Canada.

Mais c'est une toute autre histoire lorsque novembre se pointe et que le soleil met le cap sur le sud pour l'hiver, ne faisant que de courtes apparitions durant la journée puis disparaissant pour de longues nuits. Pas étonnant donc que ce changement soudain dans notre environnement change passablement l'humeur. Pour la plupart des gens, ces changements sont minimes, passant pratiquement inaperçus. Mais chez d'autres, ils deviennent assez importants et peuvent engendrer le « blues de l'hiver », ou même une dépression saisonnière.

La dépression saisonnière serait liée à la diminution de l'ensoleillement, qui à son tour perturbe l'horloge biologique. Selon l'Association canadienne pour la santé mentale, la dépression saisonnière touche deux à trois pour cent de la population, alors que sa forme la plus légère, le « blues de l'hiver », peut affecter jusqu'à 15 pour cent de la population.

En général, la dépression saisonnière survient plus souvent chez les adultes que chez les jeunes, et touche davantage de femmes que d'hommes; on pense également qu'il y aurait un facteur familial en cause. Bien des gens connaissent des variations d'humeur avec les changements de conditions météorologiques, étant optimistes et joyeux les jours de soleil, ou se sentant fatigués après une semaine de nuages. Mais pour un petit pourcentage de gens, ces variations saisonnières peuvent altérer grandement leur qualité de vie.

Les personnes qui souffrent de dépression saisonnière peuvent noter des changements dans leurs habitudes au niveau de l'alimentation et du sommeil. D'autres symptômes communs à cette condition comprennent une fatigue extrême, des fringales de sucreries et de féculents, ou des variations de poids. Les personnes vivant avec la dépression saisonnière peuvent aussi ressentir une grande tristesse, de la culpabilité et même du désespoir. Elles peuvent se sentir irritables et tendues, et chercher à s'isoler, évitant leurs relations et leurs activités sociales habituelles. La difficulté à se concentrer et à prendre des décisions peuvent également altérer la capacité à accomplir ses tâches quotidiennes, à la maison ou au travail.

Seul un médecin ou un psychologue peut diagnostiquer la dépression saisonnière. Il est important de consulter son médecin de famille si l'on remarque ce genre de symptômes. Votre médecin pourra évaluer ces problèmes et éliminer toute condition médicale sous-jacente comme un dysfonctionnement de la thyroïde ou l'anémie, qui pourrait être la cause de cet état. Il serait utile de se préparer à ce rendez-vous en écrivant les changements observés dans l'humeur, le sommeil, l'appétit, le niveau d'activité et l'état d'esprit, et de noter les questions qu'on se pose à ce sujet.

Il existe un certain nombre de traitements courants pour la dépression saisonnière. La consultation d'un professionnel de la santé peut être utile. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est un autre traitement efficace offert par des thérapeutes qualifiés et des psychologues. Consultez le Guide de ressources en santé mentale à Winnipeg, de l'ACSM, qui contient une liste des ressources en counseling disponibles à Winnipeg.

Des médicaments peuvent aussi être utiles dans le traitement de dépressions modérées à sévères. Le type de médicaments, la dose et la durée du traitement varient grandement selon les personnes; c'est votre médecin qui doit les prescrire et surveiller leurs effets.

La luminothérapie peut aider certaines personnes à diminuer les symptômes de dépression saisonnière. Selon les spécialistes de la Clinique Mayo, une exposition à une source lumineuse située à 14 pouces environ et produisant 10 000 lux (l'unité d'éclairement ou de flux lumineux) pendant au moins 30 minutes chaque matin peut être efficace. La lampe de luminothérapie peut être louée ou achetée, et le coût est couvert par certains plans d'assurancemaladie sur prescription d'un médecin.

Selon le Dr Murray Enns, directeur du Programme de santé mentale de la Région sanitaire de Winnipeg, il existe d'autres moyens d'atténuer les symptômes de la dépression saisonnière ou du blues de l'hiver. Par exemple, on peut éviter la dépression saisonnière légère en maintenant ses activités physiques en hiver, qui augmentent l'exposition directe à la lumière du jour, et en poursuivant ou en intensifiant ses contacts sociaux. Le Dr Enns affirme que les gens qui ont déjà souffert de dépression saisonnière plus sévère peuvent éviter ces symptômes grâce à la luminothérapie ou à la prise de médicaments avant l'apparition des symptômes.

Laurie McPherson est coordonnatrice en promotion de la santé mentale à l'Office régional de la santé de Winnipeg.

Le Courant

Le Courant

Le Courant est publié six fois l'an par le région sanitaire de Winnipeg, en collaboration avec le Winnipeg Free Press. Le magazine est disponible dans les kiosques à journaux, les hôpitaux et les cliniques de la région de Winnipeg, et chez McNally Robinson Books.

Signet Courriel Imprimer Share this on Facebook Partager Share this on Twitter Tweet RSS Feeds RSS
Make text smaller Make text bigger
Trouver des services
À la recherche de services de santé à Winnipeg?

Communiquez avec Health Links-Info Santé au 788-8200

Cherchez le 211 Manitoba

Vous vous demandez où aller si vous êtes malade ou blessé? Trouvez les soins voulus

Trouver un médecin

Application mobile
Utilisez votre téléphone pour trouver des services de santé à Winnipeg

Suite
Le Courant
Le magazine sur la santé et le mieux-être de Winnipeg.

Suite
Communiquer avec nous
Avez-vous des commentaires ou des préoccupations?

Nous voulons vous entendre!


Carrières
La Région sanitaire de Winnipeg a la réputation d’être un endroit où il fait bon travailler.

Suite
WRHA Logo Aide | Stipulation d'exonération | Contactez-nous | English